Comme un poisson dans l’eau

Salut, salut !

Ça fait un bail pas vrai ? J’ai réfléchi à pas mal de choses ces derniers temps tu sais, au gré des rencontres, des « au-revoirs », et au fil des conversations que j’ai avec les gens qui m’entourent.

Et l’autre soir, je repensais à une discussion que j’ai eue l’an dernier et je voulais t’en parler parce que je me suis dit que ça pourrait t’intéresser.

Ce soir là on débattait ma pote et moi sur l’importance de bien s’entourer et sur l’impact qu’ont les gens que l’on fréquente sur notre environnement perso.

Elle me trouvait un peu dure quand j’essayais de lui faire comprendre que tous les gens que nous rencontrons (et nous apprécions), ne sont pas forcément faits pour rester dans notre vie éternellement. Pour ma part, et comme je te le racontais dans cet article , je suis profondément persuadée que chaque rencontre est utile mais pas pour la même raison.

Attention, je ne dis pas que cela a été simple de couper les ponts avec les personnes avec qui j’ai choisi de le faire, ni que cela s’est fait du jour au lendemain, mais aujourd’hui j’apprécie clairement les bénéfices de ces décisions.

D’ailleurs ce n’est pas parce qu’une personne est sympa qu’elle n’est pas toxique pour toi, ou que parce que tu as l’impression d’être cool avec quelqu’un que tu n’es pas toxique pour lui. La toxicité n’est pas nécessairement liée à la méchanceté. Tu me suis toujours ?

Là où je veux en venir c’est qu’une personne toxique, est une personne qui t’empêche de te rapprocher de tes objectifs.

Je vais te raconter une petite histoire pour que tu me comprennes mieux (je suis un peu dure à suivre parfois je te l’accorde).

Les carpes Koï sont très impactées par leur environnement. Si tu la mets par exemple dans un seau d’eau, elle restera minuscule toute sa vie. En revanche, dans un étang et avec la même alimentation, elle peut atteindre les 60cm.

Comment notre environnement nous affecte dans ce cas ?

Sais-tu que nous sommes la moyenne des 5 personnes que nous côtoyons le plus ? Ces personnes peuvent nous tirer vers le haut, ou bien entendu vers le bas.

Combien de souffrance endure-t’on à cause d’une ou plusieurs mauvaises rencontres, ou à cause d’une relation que l’on maintient alors même qu’elle ne nous apporte rien ?

Faire le point sur son entourage est donc parfois nécessaire.

Pose toi la question : quelles sont les 5 personnes que je côtoie le plus ?

L’influence de ces 5 personnes sur moi est-elle plutôt positive ou négative ?

Est-ce que ces 5 personnes contribuent à me rapprocher de mes objectifs ou à l’inverse m’en éloignent ?

Par exemple, si ton rêve est de partir voyager loin, de construire ton entreprise, ou de réussir ton diplôme et que tes « amis » te poussent à sortir tous les soirs, ou rigolent en permanence des rêves que tu te proposes, sont-ils bons pour toi ? T’aiment-ils vraiment ?

Souhaites-tu passer plus de temps avec des gens qui te découragent, ne se réjouissent jamais pour toi, se moquent ou t’envient ? Ou au contraire avec des personnes qui tentent de te conseiller au mieux, s’intéressent à ce que tu fais, t’encouragent et partagent leur expérience ?

Comme la carpe Koï…

Si ton environnement est négatif ou nocif, il te sera difficile d’avancer dans le bon sens.

Alors il est peut-être temps d’agir et de changer ce qui doit être changé.

Il est super important pour toi, pour ton bonheur et ton évolution personnelle, de savoir identifier le type de personnes que tu veux voir autour de toi et aller vers elles.

Le positif attire le positif, le négatif attire le négatif.

Identifie les endroits où vont ces gens, vas-y aussi. Parce que des personnes bonnes pour toi il y en a des tas. Mais ce n’est pas en restant chez toi ou en passant ton temps avec des gens qui te tirent vers le bas que tu les rencontreras. Tu passeras même sûrement à côté.

Si je voulais par exemple devenir prof de yoga, j’irais prendre des cours de yoga et je m’entraînerais avec des gens qui ont le même centre d’intérêt. M’entourer en permanence de personnes qui passent leur temps à faire des mots croisés n’aurait aucun sens.

Choisir son environnement est donc essentiel pour grandir. Et rappelle toi, ton bonheur ne dépend que de toi !

Sur ce, je te laisse avec mes histoires de poisson rouge, j’ai piscine !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s