Article mis en avant

La peur

Elle peut être bleue, panique, silencieuse, ou encore ancrée et profonde. Elle se cache derrière un frisson, une voix tremblante, une paralysie ou des palpitations…Une chose est sûre, c’est qu’elle nous habite tous, nous effleure, nous prend aux tripes ou nous manipule. La peur, cette vieille amie qu’on ne connaît que trop bien ou que l’on fait mine de ne pas entendre. La même qui … Continuer de lire La peur

Article mis en avant

La vulnérabilité

Comme tu l’as sûrement remarqué, je n’ai pas été très présente dernièrement par ici. Je traverse une phase personnelle compliquée et il était assez dur pour moi d’en parler et surtout de me montrer vulnérable alors que j’avais imaginé tout autre chose pour ce blog.

Cependant, à trop vouloir chercher ce sur quoi je souhaitais écrire, je réalisais que je tournais en rond car mes émotions prenaient complètement le dessus sur le reste et j’étais incapable de me recentrer pour trouver l’inspiration.

On a souvent trop tendance à sous-estimer l’importance d’être vulnérable. Et pourtant c’est l’une des choses les plus indispensables pour ton bien-être personnel.

J’ai donc décidé de prendre le problème à l’envers et de t’écrire aujourd’hui sur ce sentiment de vulnérabilité que je ressens depuis un moment, et d’en prendre pleinement le pouvoir pour en faire une force.

Continuer de lire « La vulnérabilité »
Article mis en avant

La colère.

De l’extérieur ça ressemblait sûrement à un soir comme les autres. Un soir d’hiver terne et froid. Elle était assise là depuis quelques minutes en tailleur sur son vieux canapé défoncé. Le temps, lui, semblait s’étendre à l’infini comme suspendu dans l’espace restreint de son appartement.

Ses yeux vides fixaient la flamme d’une bougie, dansant lentement au rythme d’une mélodie imaginaire. La télé ronronnait en fond mais elle n’y prêtait pas attention, le bruit de ses pensées raisonnait bien plus fort que tout ce bordel entassé autour d’elle. Son calme apparent n’était qu’une illusion ironique comparé au vacarme qui grondait en elle.

Lire la suite

Hors Normes, ou Pourquoi tu devrais te payer une sortie ciné.

Quand l’image se veut tranchante et la musique échos du coeur, le film porte son message avec émotion et se transforme en Art. Pour ce premier instant culture, je te propose d’écouter ce morceau pendant ta lecture. Dimanche soir, 19h42 je sors du cinéma, les mots sont bloqués dans ma gorge et les yeux embués, je tente de me réhabituer à la lumière. Hors Normes. … Continuer de lire Hors Normes, ou Pourquoi tu devrais te payer une sortie ciné.

Comme un poisson dans l’eau

Salut, salut ! Ça fait un bail pas vrai ? J’ai réfléchi à pas mal de choses ces derniers temps tu sais, au gré des rencontres, des « au-revoirs », et au fil des conversations que j’ai avec les gens qui m’entourent. Et l’autre soir, je repensais à une discussion que j’ai eue l’an dernier et je voulais t’en parler parce que je me suis dit que … Continuer de lire Comme un poisson dans l’eau

La non-crise de la trentaine.

Il y a quelques jours de cela, j’ai fêté mes 30 ans.

Je repense à moi étant petite quand je m’imaginais à cet âge. Je croyais dur comme fer qu’à 30 ans on était déjà très très vieux.

Comme quoi la notion du temps est absolument fabuleuse à cette période. Pile dans le moment présent.

Il y a quelques jours de cela j’ai eu donc le droit à la traditionnelle question qui brûle les lèvres des gens qui t’entourent : « Aloooors ça fait quoi d’avoir 30 ans ? »

Continuer de lire « La non-crise de la trentaine. »

Les 3 raisons.

Parfois nous recevons de l’amour venant d’endroits les plus improbables et inespérés.

Je me rappelle avoir discuté de cela à de nombreuses reprises et à des occasions complètement différentes avec plusieurs personnes qui ont croisé mon chemin.

J’ai parfois malgré moi dû faire le tri dans mes relations et autour de moi. Me détacher de personnes à qui je tenais pour ne plus souffrir, pour mieux respirer, ou encore parce que je ne recevais jamais la moitié de ce que je donnais.

Avec le temps, on se rend compte que dire au revoir à quelqu’un n’est pas une perte, mais un espace libéré pour autre chose, ou pour quelqu’un d’autre. Pour une hypersensible comme moi qui a tendance à donner sans compter, crois moi c’était pas gagné.

Pour que tu comprennes je vais te donner un exemple assez parlant qu’on m’a raconté une fois : si tu donnes tout à tout le monde, ou à des gens qui ne sont pas disposés à recevoir tout cet amour/affection/temps (cocher la ou les cases correspondantes), c’est comme si tu t’ouvrais les veines pour nourrir le monde de ton énergie.

Seulement, une fois que tu t’es vidé(e) de toute ton énergie, il ne reste qu’un vieux truc (en l’occurrence toi) tout mou et sans vie. Et sincèrement… qui a envie de donner de l’amour à quelqu’un tout mort, qui n’a même pas gardé un peu d’amour propre ? Personne. On est d’accord.

J’ai donc fini par penser et intégrer qu’il existe un cercle de l’amour (rien de cucul la praline rassure toi, alors reste encore un peu).

Continuer de lire « Les 3 raisons. »